Celà n’a l’air de rien, mais reste tout de même très pratique… Les fans d’Arduino ainsi que les programmeurs passionnés par les PIC ne me contrediront pas, devant cette insatiable volonté d’expérimenter …eh bien … il faut essayer son projet ! Dans cette optique, quoi de plus pratique qu’une bread board, idéal pour un cablâge provisoire et rapide et si facile à modifier grâce aux strapps de toutes les couleurs. Le montage est rapidement réalisé puis testé, et enfin démonté lorsque le projet devient une réalité. Une autre idée germe déjà, se transforme en projet,  on recâble tout  , on teste à nouveau, etc…

Le plus gênant, c’est de  recommencer le cablâge. Alors, pourquoi pas ne pas équiper – une fois pour toutes –  la breadboard du minimum nécessaire, à savoir une simple petite alimentation régulée à 5 Volts, puisque c’est celle-ci qui sert le plus ! On pourrait même imaginer une petite base de temps à quartz autour d’un circuit TTL, le tout câblé en définitif sur la bread. L’idée m’est venue en travaillant sur un 16F84 qui a été câblé  avec son quartz 4 MHz et son +5 Volts pour les futurs projets.

Continuez la lecture